Entreprendre

Djibouti, le futur Dubaï de l’Afrique ?

Longtemps considéré comme un simple poste militaire avancé pour les grandes puissances, Djibouti compte bien développer sa position stratégique à l’entrée du golfe d’Aden pour devenir la plateforme commerciale de l’Afrique de l’Est.

Un plan de développement de grande envergure

Djibouti est certes un petit pays d’environ 850 000 personnes, mais il a l’ambition audacieuse de devenir la plaque tournante commerciale de l’Afrique orientale. Le commerce de marchandises est d’ailleurs en plein essor, il augmente de 6 à 10% chaque année.

En plus d’un développement portuaire colossal, Djibouti veut ajouter deux aéroports, des chemins de fer et des zones industrielles. Pour l’instant, les ports de Djibouti desservent surtout l’Ethiopie et ses 90 millions de consommateurs. Mais son ambition est de s’étendre à l’ensemble du continent.

Dans ce projet de développement, l’aéroport d’Ambouli qui partage sa seule et unique piste entre les chasseurs Mirage français et les avions doit être remplacé par un aéroport international d’une capacité d’1,5 million de voyageurs par an.

VOIR AUSSI  Houd Baby ou l’ascension d’un homme d’ambition

Un investissement chinois d’un montant de 11,78 milliards de dollars servira à financer la construction de six nouveaux ports et de deux nouveaux aéroports, ce qui représentera la plus grande et la plus dynamique zone de libre-échange en Afrique, donnant potentiellement à Djibouti un avantage sur ses rivaux. Le développement du transit air-mer a pour but de réduire les délais de livraison des conteneurs entre Shangaï (Chine) et Abuja (Nigeria) à 20 jours contre 75 actuellement.

Un développement pour Djibouti qui pourra profiter à tout le monde

La création des chantiers tous azimuts a permis un afflux d’investissements étrangers et de consolider les bases de la croissance nationale. Les accords ferroviaires quant à eux amplifieront cette croissance. L’ensemble des projets va avoir un impact énorme sur l’économie.

VOIR AUSSI  L’Inde et l’Afrique, les acteurs économiques de demain

Le nouveau chemin de fer qui reliera Djibouti et l’Ethiopie facilitera les échanges économiques entre les deux pays. En effet, près de 90% des importations qui viennent d’Ethiopie passent par Djibouti. Les deux pays se sont donc lancés dans un processus d’intégration économique. Cette ligne de chemin de fer représente le symbole de leur ambition commune.

Tous ces projets vont générer de l’emploi pour la population, faire reculer le chômage qui est élevé pour ce pays qui ne compte pourtant pas plus d’un million d’habitant. Plusieurs secteurs profiteront donc de cet essor.Djibouti prévoit aussi le développement du secteur touristique pour promouvoir son patrimoine naturel et culturel.

La croissance économique de Djibouti devrait être appuyée par l’arrivée du marché commun des Etats de l’Afrique orientale et australe (COMESA) qui compte plus de 400 millions de consommateurs.

Photos : dailymaverick.co.za

Laisser un commentaire