Cours et devises

La Bourse de Kigali accueille Crystal Telecom

Crystal Telecom, l’antenne télécom du fonds d’investissement Crystal Ventures, a fait une entrée en Bourse réussie avec une valorisation de son cours à hauteur de 37% à la clôture du premier jour, un succès qui témoigne du regain d’énergie dans l’économie locale.

Jeudi 16 juillet 2015, la Bourse de Kigali (Rwanda) a été marquée par l’introduction de la totalité du capital de Crystal Telecom, la filiale télécom du fameux fonds d’investissement Crystal Ventures.

Crystal Ventures est le très renommé bras d’investissement du Front patriotique rwandais (FPR), qui a permis au parti de reconstruire le pays depuis sa prise de pouvoir en 1994. De la production de café à l’immobilier, en passant par la construction de routes et le financement de grands chantiers, Crystal Ventures bénéficie d’actifs financiers dans de nombreuses industries, rendant confortable le financement des campagnes et de l’activité politique du FPR.

L’entrée en Bourse de Crystal Telecom et l’ouverture du capital de l’opérateur marque la fin de la présence de Crystal Ventures dans cette industrie. L’action a clôturé sa première journée à une valeur de 144 francs rwandais (équivalent à environ 0,18€), ce qui représente une augmentation de valeur de 37% par rapport à son prix d’introduction initial le matin même (105 francs rwandais, équivalent à environ 0,14€).

VOIR AUSSI  Feu vert pour l’exploitation pétrolière dans le lac Kivu au Rwanda

28 milliards de francs rwandais pour Crystal Ventures

L’introduction en Bourse a permis à Crystal Ventures de céder l’intégralité des parts de sa filiale et de lever la coquette somme de 28 milliards de francs rwandais (environ 36 millions d’euros). Cette cession marque également la sortie définitive du groupe de MTN Rwanda, le premier opérateur rwandais. Crystal Telecom possède 20% de l’opérateur, un investissement à hauteur de 50 millions de dollars.

Lancée en janvier 2011, la Bourse de Kigali a débuté comme place de marché balbutiante, où l’on échangeait quelques obligations, mais où les transactions restaient dérisoires par rapport à l’activité des autres places boursières de la région. Depuis cette époque, 7 entreprises y ont été introduites, couvrant des secteurs d’activité variés. Crystal Telecom occupe la place de la troisième valeur domestique, directement derrière Bralirwa (Une chaîne de brasseries locale) et l’institution financière ‘Banque de Kigali‘.

VOIR AUSSI  Le Rwanda : bon élève en matière de gestion publique

La Bourse de Kigali une alternative intéressante pour les PME

La Bourse a également initié un marché alternatif dédié aux PME, qui réalisent plus de 90% de l’activité commerciale du pays, mais qui souffrent du manque d’opportunités de financements à long terme. Les banques du pays n’étant pas aptes à assurer ce type de financement, la Bourse de Kigali représente une alternative intéressante pour les PME, car, contrairement au marché des grandes entreprises, elle n’exige pas de capital minimum à apporter initialement.

Crystal Telecom, comme les autres entreprises cotées à la Bourse de Kigali, fait partie des entreprises contribuant à redynamiser l’activité économique du pays, et cette introduction réussie témoigne des évolutions positives à venir pour le commerce rwandais.

Photos : busiweek.com et crystaltelecom.co.rw

Laisser un commentaire