Entreprendre

Concours AFIF 2015 : Une opportunité pour la jeunesse et l’entrepreneuriat africain

Chaque année depuis 2008, l’organisation non-gouvernementale ERMC lance, dans le contexte de ses activités internationales, l’AFIF (Africa Finance & Investment Forum). Ce grand rendez-vous d’affaires vise à promouvoir le secteur privé ainsi que l’intérêt d’investisseurs en Afrique tout en encourageant les entrepreneurs. L’objectif est de faciliter les relations commerciales entre les deux pôles du continent via la création de nouveaux partenariats et projets.

Pour l’édition 2015 qui aura lieu du 24 au 26 novembre dans la ville de Cape Town, en Afrique du Sud, plus de 300 participants sont attendus. Elle aura pour thème l’accès au financement et à l’entreprenariat. Les principaux sujets abordés seront l’énergie, l’agriculture, le commerce, la santé et les infrastructures.

C’est au cours de cet évènement que se déroule le concours d’EMRC : le concours d’entrepreneuriat. Organisé pour encourager l’innovation et l’entrepreneuriat en Afrique parmi les participants du forum. Il s’oriente vers les projets innovants et prometteurs destinés à accroître le niveau de vie des populations rurales et des coopératives agricoles ou bien à favoriser leur développement. Un appel est lancé aux participants durant le forum et sont invités à présenter leur projet.

L’évènement attire la presse du monde entier

Cet évènement attire la presse du monde entier. Ainsi, outre un prix de 5000 dollars, le concours offre au lauréat une exposition continentale et internationale. Cela également grâce à la promotion à travers le réseau EMRC et ses partenaires pendant un an, une formation sur un thème sur l’entreprenariat, des frais couverts par l’EMRC ainsi qu’une participation gratuite au forum.

afip 2015 continent noir 4A l’image de Magloire N’Dakon, lauréat 2014, récompensé pour l’innovation de son projet Extend Finance en Côte d’Ivoire, les lauréats des précédentes éditions relatent souvent l’inoubliable expérience du concours et ce qu’il leur a apporté. L’Ivoirien déclare que participer au concours lui a octroyé « une visibilité exceptionnelle » en présentant son projet devant de nombreux investisseurs travaillant « pour et avec l’Afrique ». Une « occasion particulière à saisir » pour ceux qui « croient vraiment en leur projet » affirme-t-il, non sans préciser qu’il a dû travailler très dur pour y parvenir.

Toutefois, le concours n’est pas non plus ouvert aux projets farfelus ou encore à l’état d’hypothèse. Il s’adresse aux projets viables et concrets ayant fait leur premiers pas avec succès. En effet, le comité de sélection n’analyse que les candidatures dont le projet est déjà en marche depuis au moins deux ans et ces derniers doivent présenter un bilan financier convenable. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 12 octobre 2015.

Nul doute que cette année encore de nombreux investisseurs superviseront cet évènement capital pour l’avenir de l’économie africaine !

Laisser un commentaire