Entreprendre

Sheaply: amortir un voyage en rendant service !

« Tu peux me ramener çà dans ta valise ? » Plus de khôl à Paris et vous n’irez pas au Maroc ni recevrez d’amie marocaine de sitôt ? Un achat sur le Web pour un introuvable au Maroc à se faire livrer ? Sheaply est la solution moderne ! Via le Web, cette start-up marocaine organise le service achat-livraison entre particuliers. Avec Sheaply, chaque particulier peut devenir transporteur de plis et petit colis pour amortir son voyage et rendre service à un autre particulier.

Fondée en décembre 2014, il y a juste un an, cette start-up marocaine permet à tout un chacun entre le Maroc et le reste du monde (surtout la France, l’Espagne et le Royaume-Uni ) de récupérer des plis ou petits colis pour les acheminer vers un demandeur jusqu’alors inconnu.

Yassine Zyad / Hicham Zarrouky

Cette plateforme collaborative met en relation un voyageur et un demandeur pour étendre le service classique du « tu peux me ramener… » à une communauté. «L’idée est de profiter du voyage d’une personne pour acheminer un objet, colis ou cadeau moyennant une commission symbolique au voyageur», explique Hicham Zarrouky, cofondateur et diplômé de l’Ecole de commerce de Grenoble.

VOIR AUSSI  Un gazoduc du Nigeria vers l’Europe initié par le Maroc

Sheaply : répondre à un besoin clair du marché marocain

Il suffit de s’inscrire gratuitement sur le site Web et d’y afficher son besoin ou son offre de transport. La plateforme prend un coût fixe de 20 dirhams (dont 15 correspondent aux frais bancaires) et le transporteur est rémunéré au poids. Certains transporteurs acceptent également de faire les achats. Pour sécuriser la transaction, Sheaply remet un code lors du paiement au demandeur et juste une partie de celui-ci au transporteur : lors de la réception de la marchandise, le demandeur remet l’intégralité du code au transporteur qui peut alors récupérer son paiement.

Ce concept correspond à un besoin clair du marché marocain où l’accès aux achats internationaux est difficile alors que 10% de la communauté vit en expatriation. L’activité de la start-up a d’ailleurs commencé via un groupe de la plateforme de messagerie en temps réel Whatsapp où chacun postait ses offres et besoins, jusqu’à ce que le groupe atteigne la taille maximale autorisée par le service. Les concepteurs ont alors décidé de profiter de leur retour au pays pour y passer sur un mode professionnel et toujours collaboratif. 5 jours après le lancement, il y avait déjà 500 inscrits sur le site et un article en presse numérique !

VOIR AUSSI  Cofina Startup House, premier incubateur de mésofinance en Afrique de l’Ouest

Étendre son offre à l’international

Le défi est maintenant d’étendre son offre à l’international vers d’autres destinations que le royaume chérifien pour accroître la rentabilité et l’attractivité. Gageons qu’avec un transport inférieur de 40% aux coûts d’un transporteur professionnel, Sheaply a un avenir rayonnant !
 

 
Sources des images : telquel.ma

Laisser un commentaire