Politique

L’ascension de Patrice Talon, le nouveau président du Bénin

Le 20 mars dernier, Patrice Talon, 57 ans, est élu président du Bénin face à Lionel Zinsou, le Premier ministre sortant. Remportant l’élection avec 65% des suffrages, le natif d’Abomey a prêté serment le 6 avril dans un stade Charles de Gaule de Porto-Novo plein. Portrait du nouveau chef de l’Etat.

Un empire bâti autour du coton

Patrice Talon a grandi dans une famille aisée à Porto-Novo. Titulaire d’un bac scientifique, il est diplômé d’un DEUG de Mathématiques à la faculté de Dakar. Il réussit le concours de pilote de ligne pour la compagnie Air Afrique mais ne parvient à poursuivre sa formation à l’ENAC de Toulouse. Il décide donc de se lancer dans le secteur du coton dans les années 1980. Le jeune homme d’affaires bâti rapidement son empire cotonnier en créant la société de distribution internationale (SDI) en 1985 avec laquelle il obtient son premier marché avec la société nationale pour la promotion agricoles (Sonapra). Il implante ensuite trois usines d’égrenage qui lui permettent de remporter l’appel d’offres pour la privatisation du coton de la Sonapra. Via sa société, Patrice Talon est également influant dans plusieurs pays d’Afrique de l’ouest, où il fait aussi partie du conseil d’administration de deux groupes ivoiriens.

VOIR AUSSI  La BRVM a gagné !

Des affaires à la politique

patrice talon continent noir 4Sa réussite dans les affaires lui ont ouvert les portes du monde politique: ayant financé plusieurs campagnes présidentielles législatives dans les années 1990, il soutient également Boni Yayi dans l’élection présidentielle de 2006 qu’il remportera, et aussi dans les législatives de 2015.

Pour l’élection de 2016, une grande majorité des candidats à la présidentielle ainsi que des proches du président sortant apportent leur soutien à Patrice Talon lors du deuxième tour. Lors de son discours, le roi du coton fraîchement nommé président, présente les principaux objectifs de son -mandat unique – comme il l’a déjà assuré lui-même. Ayant pour mot d’ordre « le nouveau départ », ils consistent à mettre la priorité sur la réforme politique, la relance économique, à redynamiser l’administration publique, à promouvoir une justice indépendante et établir la compétence comme la clé du succès.

VOIR AUSSI  Un nouveau barrage pour le Bénin et le Togo

Si « la tâche parait immense », le nouveau chef de l’Etat assure être « déjà prêt ». Dans tous les cas, il pourra bénéficier de l’immunité que lui confère sa nomination car Patrice Talon est toujours dans le collimateur de la justice car plusieurs procédures ont été menées à son encontre, notamment une supposée tentative d’empoisonnement de Boni Yayi ou encore une gestion douteuse de sa filière coton.

Sources des images : rfi.fr

Laisser un commentaire