Politique

Un nouveau Premier ministre nommé à Madagascar

Le dimanche 10 avril dernier le président de Madagascar a nommé Olivier Mahafaly Solonandrasana Premier ministre. Ce dernier vient remplacer Jean Ravelonarivo qui a été démis de ses fonctions quelques heures plus tôt.

Des rapports houleux avec son prédécesseur

premier ministre madagascar continent noir 2Olivier Mahafaly Solonandrasana âgé de 51 ans était jusqu’à présent ministre de l’Intérieur. Il aura la lourde tâche de former un nouveau gouvernement dans ce pays encore traumatisé par une longue crise politique. Il est le troisième chef du gouvernement depuis l’accession au pouvoir du président Hery Rajaonarimampianina en à peine plus de deux ans d’exercice.

Membre fondateur du parti présidentiel HVM (parti Forces nouvelles pour Madagascar), le nouveau Premier ministre n’avait pas de bonnes relations avec Jean Ravelonarivo. On suspecte même ce dernier d’avoir empoisonné l’ancien ministre de l’Intérieur en mars dernier.

VOIR AUSSI  Prix Anzisha : les entrepreneurs agricoles célébrés par l'African Leadership Academy

Un parcours exemplaire

Diplômé de l’École national d’administration de Madagascar (Enam) en 1998, le nouvel homme fort du gouvernement a gravi tous les échelons de la hiérarchie. Tour à tour sous-préfet, préfet, secrétaire général de région avant de devenir superviseur électoral au ministère de l’Intérieur, ce natif du nord de l’île est devenu ministre de l’Intérieur en 2014.

Un bilan mitigé à la tête du ministère de l’Intérieur

Les reproches ont été nombreuses pour l’ancien ministre de l’Intérieur qui n’a pas résolu le problème de sécurité dont fait l’objet Madagascar. Ainsi, les attaques et vols à main armée se sont multipliés. De même l’opposition pointe du doigt la montée d’un islam jugé radical favorisé par l’autorisation accordée par Olivier Mahafaly d’ouvrir plus de 2000 mosquées à Madagascar.

VOIR AUSSI  Prix Anzisha : les entrepreneurs agricoles célébrés par l'African Leadership Academy

Un contexte économique et social défavorable

Olivier Mahafaly n’était pas pressenti pour devenir Premier ministre, les médias s’appuyant sur différentes sources pressentaient la nomination de l’ancien président Marc Ravalomana dans l’objectif de restaurer l’autorité de l’État malgache. Finalement, Olivier Mahafaly a tiré son épingle du jeu, toutefois sa tâche s’annonce ardue dans un contexte économique et social difficile où deux Malgaches sur trois vivent en dessous du seuil de pauvreté avec moins d’un dollar par jour.

Photos : presidence.gov.mg

Laisser un commentaire