Mines et fossiles

Gabon : le nouveau port d’Owendo

Le 10 août dernier, le président Ali Bongo a inauguré le nouveau port d’Owendo. Dans un contexte de campagne électorale, le président candidat a présenté au public cette nouvelle infrastructure. Achevé en douze mois, le nouveau port a été construit à partir d’un partenariat public-privé dans le but d’apporter de nouvelles opportunités au pays, en matière d’exportations notamment.

88 milliards de francs CFA

C’est le coût de cette nouvelle structure combinant un quai de 220 mètres de long d’une capacité d’accostage de plus de 4000 tonnes avec un espace de stockage de 1700 mètres carrés. Au total le nouveau port minéralier d’Owendo, situé au sud de la capitale Libreville, est construit sur un espace de 45 hectares, répartis sur 25 ha pour le terminal minéralier et 20 ha pour un terminal polyvalent. Ce nouvel espace, situé dans le port historique du pays, est le résultat d’un partenariat entre l’Etat gabonais et le groupe singapourien Olam ; la République gabonaise ayant obtenu un prêt de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale ainsi que de la BGFIBank pour un total de 33 milliards de francs CFA.

VOIR AUSSI  Le Gabon 86ème en matière d'entrepreneuriat

Le port d’Owendo : des centaines d’emplois créés

owendo port mineralierCe nouveau port a pour objectif de créer 700 emplois directs et 1000 indirects à l’horizon 2017. Un objectif ambitieux et un argument de poids pour le président candidat. La nouvelle structure, gérée par la société GSEZ (Gabon Special Economic Zone) va ainsi permettre d’améliorer l’offre portuaire au Gabon et donc apporter de nouvelles opportunités d’exportations et d’échanges commerciaux.

VOIR AUSSI  Vers un retour du Gabon au sein de l’OPEP ?

Le Gabon, un pays exportateur

Ce pays d’Afrique centrale dispose en effet de nombreuses ressources minières, comme le pétrole et le manganèse. Une partie de la production est transformée sur place mais une large part est exportée, idem pour les bois sciés et le caoutchouc. Avec ce nouveau port, de nouveaux secteurs et avec eux de nouveaux investisseurs s’intéressent au Gabon. C’est le cas notamment des géants du BTP, comme Colas une filiale de Bouygues qui est un des premiers clients du nouveau port. L’objectif est donc de pouvoir diversifier les acteurs économiques dans un pays où le pétrole représente près de 85 % des exportations.

Sources des images : news.alibreville.com et koaci.com

Laisser un commentaire