Banques

Standard Bank lance son application

Standard Bank, la plus grande banque sur le continent vient de mettre en ligne son application bancaire panafricaine, symbolisant ainsi sa nouvelle stratégie : développer son activité vers le réseau mobile. Une décision qui reflète la tendance croissante qu’ont les institutions financières à cibler les services mobiles. Un domaine en pleine croissance qui était jusque-là dominé par les télécoms.

Standard Bank a ainsi dernièrement lancé son application mobile en Afrique du Sud, Namibie, Botswana, Ouganda et Ghana et prévoit de la développer au Nigeria, au Kenya, au Zimbabwe et en Zambie avant la fin de l’année. Cette application concrétise les souhaits de la banque de Johannesburg de donner à ses clients un accès facile et sans frontière à leurs comptes ou qu’ils soient sur le continent.

Des transactions à travers les frontières

Cette application, l’une des premières en Afrique qui permet des transactions à travers les frontières, profite de la technologie du smartphone et de la biométrie. D’ailleurs, à l’avenir, les paiements en temps réel, l’ouverture de compte en ligne et d’autres services pour les consommateurs ou les entreprises seront ajoutées à l’application. Elle permettra ainsi aux clients de visualiser sur leur smartphone l’ensemble de la banque indépendamment de leur situation géographique. « Cette application symbolise l’objectif de Standard Bank de devenir une banque universelle pour l’Afrique », a déclaré Adrian Vermooten, Head Customer Channels Africa de la Standard Bank

VOIR AUSSI  La Sonatel, une référence pour l'Afrique !

Des opérations via les distributeurs en baisse

standard-bank-2La banque, avec un actif global de l’ordre de 165 milliards $, opère déjà dans 20 marchés à travers le continent. En 2015, la banque a traité plus de 800 millions de transactions d’une valeur de près de 30 milliards $ à travers son application bancaire tandis que les transactions via les distributeurs ont baissé de 5 %.

Ce lancement souligne deux changements importants sur le continent. La première est la tendance rapide vers l’utilisation de la technologie mobile pour les transactions financières par le client. L’autre est le mouvement des banques pour une part du marché qui était dominé par les entreprises de télécommunications.

VOIR AUSSI  Quelles banques sont au top ?

656 millions $ de recettes en Afrique sub-saharienne

En 2014 selon le cabinet Frost & Sullivan ICT, les transactions financières mobiles ont généré 656 millions $ de recettes en Afrique subsaharienne. Et les experts estiment que cette dernière sera, en 2019, presque doublée pour atteindre 1,3 milliard $. On comprend ainsi mieux le vif intérêt que porte la Standard Bank pour ce domaine et l’importance du lancement de son application. Surtout quand on sait que, selon la Banque mondiale, 40 % des 1,4 milliards d’habitants de l’Afrique ont un téléphone mobile alors que moins de 25 % ont un compte bancaire.

Sources des images : news24.com

Laisser un commentaire