Politique

Claver Gatete : le ministre des Finances africain de l’année 2016

Le célèbre politicien rwandais Claver Gatete a été nommé cette année ministre africain des Finances de l’année par Global Capital, un important fournisseur de données et d’informations financières. Le prix récompense le succès récent de Gatete qui a réussi à maintenir l’économie rwandaise en bonne voie dans des conditions économiques régionales difficiles.

Un maître stratège économique

En acceptant la prestigieuse récompense, Gatete, ministre rwandais des Finances et de la Planification économique, a été particulièrement modeste lors de son discours : « la résilience de notre économie, en dépit des chocs économiques mondiaux qui ont affecté nos produits, était principalement due au bon leadership et à l’orientation stratégique de notre président et au dur travail de notre équipe économique au ministère des finances et à la banque centrale ».

Cependant, malgré son humilité, il est clair que Gatete a joué un rôle déterminant dans la poursuite de la réussite budgétaire du Rwanda. Global Capital a justifié sa décision de lui accorder le prix signalant qu’il a démontré «un engagement impressionnant avec une gestion fiscale prudente et proactive». Il a également été loué pour son rôle dans l’élaboration d’accords bilatéraux avec les institutions internationales et les pays voisins, qui ont été des éléments clés de la résilience du Rwanda.

Première vie et carrière

Gatete est né en 1962, à Mbarara, en Ouganda. Il a passé la majorité de ses années scolaires à Mbarara, en raison de la ligne de travail de son père. Gatete s’avère être un étudiant avec une grande aptitude pour les chiffres. Il part étudier à l’université de la Colombie-Britannique à Vancouver, au Canada, où il obtient un baccalauréat et une maîtrise en économie agricole qui clôt ses études en 1993.

VOIR AUSSI  Feu vert pour l’exploitation pétrolière dans le lac Kivu au Rwanda

gatete-ministre-2016-2M. Gatete a séjourné au Canada en tant qu’économiste jusqu’en 1997. Cependant, à la suite du terrible génocide du Rwanda, il ressent le désir de rentrer chez lui et d’aider à reconstruire son pays d’origine. Il obtient un poste à Kigali au sein du programme des Nations unies pour le développement en tant qu’économiste du développement.

Pendant sa periode a l’ONU, Gatete s’est integré au paysage politique et financier du Rwanda et c’est sans doute cette expertise qui l’a placé dans une série de postes gouvernementaux de haut niveau.

En 2001, il est invité à joindre l’équipe du président en tant que représentant personnel du président au nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD). Il excelle dans ce poste, et en 2003, il est promu au ministère des Finances, où il va servir d’abord comme secrétaire général et secrétaire du Trésor. En 2005, il est nommé ambassadeur du Rwanda aux États-Unis, en Irlande et en Islande. Puis Gatete a été à la fois sous-gouverneur et gouverneur de la Banque nationale du Rwanda jusqu’à sa nomination comme ministre des Finances et de la planification économique en 2013.

VOIR AUSSI  Le Rwanda : bon élève en matière de gestion publique

Claver Gatete : une main sûre à la barre

Gatete a décidé et mis en œuvre la politique qui a maintenu hors de l’eau l’économie du Rwanda au cours des dernières années. Les experts ont souligné l’action de Gatete à l’égard de la baisse des matières premières mondiales, qui a sérieusement entravé le secteur minier du Rwanda, à un moment où la production était déjà en chute. Global capital a déclaré: « pour un petit pays avec des possibilités d’exportation limitées, cela aurait pu se révéler un grave recul. Cependant, l’impact sur l’économie dans son ensemble a été largement atténué par une action rapide des décideurs ».

Gatete a également fait de grands progrès dans l’amélioration de l’efficacité dans le secteur agricole du Rwanda. Il a mis en œuvre de nouvelles mesures innovatrices pour éduquer, préparer et approvisionner plus efficacement les agriculteurs rwandais. De plus, il a dirigé des investissements vers l’irrigation, ce qui a grandement amélioré la sécurité alimentaire et aidé à éliminer les risques de pluie irrégulière.

Les observateurs attribuent les prévisions de forte croissance du Rwanda à Gatete car les institutions financières ont confiance en sa capacité à tenir ses engagements. Nul doute que Claver Gatete incarne le nouvel idéal du leadership africain: habilement intelligent, talentueux et progressiste.

Sources des photos : dove.rw et chimpreports.com

Laisser un commentaire