Banques

Attijariwafa Bank se tourne vers l’Égypte

En cette fin d’année, le groupe bancaire marocain s’est offert un joli cadeau avec le rachat de la filiale égyptienne de Barclays (Barclays Bank Egypt) pour une somme variant entre 400 et 500 millions de dollars selon les estimations.

Une acquisition est sans risque et très rentable

Barclays Bank Egypt, c’est un produit net bancaire de 177 millions d’euros (chiffres de 2015), un bilan de 10 milliards d’euros et 1.500 employés répartis dans 56 agences. Pour Mohammed El Kettani, le P-DG d’Attijariwafa Bank, cette acquisition est sans risque et très rentable. Il se réjouit d’avance de ce qui deviendra la nouvelle filiale égyptienne du groupe marocain Attijariwafa Bank et dont il loue la bonne gestion des ressources humaines.

VOIR AUSSI  COMSEA, la SADC et l’EAC s’unissent pour créer la ZLEC

Le secteur bancaire égyptien semble se porter plutôt bien et l’économie du pays se relève petit à petit. Il est donc tout à fait logique qu’Attijariwafa Bank, qui se veut une banque africaine, se lance dans ce genre d’acquisition.
Elle se laisse dix ans pour transformer en profondeur sa nouvelle filiale et en faire une banque universelle à destination des PME et des classes moyennes.

VOIR AUSSI  Horizon 2020 : où investir en Afrique ?

14,5 % des profits du groupe Attijariwafa Bank

Selon AlphaMena, un cabinet d’analyse financière indépendant, la nouvelle branche égyptienne représentera, pour le groupe Attijariwafa Bank, 7,5 % de ses actifs, 8,7 % de ses revenus et 14,5 % de ses profits. Elle deviendra alors sa filiale la plus importante en dehors du Maroc.

Sources des photos : challenge.ma

Laisser un commentaire