Entreprendre

Ibrahim Hissein Bourma : un entrepreneur tchadien très ambitieux

C’est l’histoire d’un jeune homme, un Tchadien de 27 ans, propulsé sur les plus hautes marches de l’économie de son pays, à la tête d’un empire d’une valeur avoisinant les 30 millions de dollars.

Ibrahim Hissein Bourma une success story tchadienne

Ibrahim Hissein Bourma est originaire du Tchad. En 2009, il obtient un Bac+2 en comptabilité et finances. Il se lance alors dans le monde des affaires et crée une première société « Oum Alkheir Construction » qui par la suite deviendra « Imperial Construction », un domaine qu’il connaît bien puisque son père dirigeait déjà la première entreprise tchadienne de construction.

Fier de son succès, il lance en 2014 une deuxième entreprise « Iby Motors ». Son hobby et sa passion pour les grosses cylindrées l’emmènent vers une réussite incroyable. Non seulement, il va importer des véhicules toutes marques à des prix très compétitifs mais il met en place aussi un service de maintenance haut de gamme, le premier au Tchad.

VOIR AUSSI  Tchad : un KO sans surprise et un 5ème round pour Idriss Deby

Ambitieux, le jeune entrepreneur se donne les moyens pour agrandir sa Holding et décide de créer une autre filiale, cette fois dans la distribution des grandes marques de prêt-à-porter. « Iby Fashion » voit donc le jour et devient une référence nationale dans le secteur du textile et de l’habillement. Il réussit à implanter des magasins notamment à Dubaï et Montréal.

Relever encore plus de défis

Fier de ce qu’il a déjà entrepris jusqu’ici, Hissein Bourma Ibrahim veut aller plus loin. Il cumule un chiffre d’affaires et des bénéfices importants mais ça ne suffit pas. Pour relancer l’économie du Tchad et faire prospérer son pays, il est plein d’idées et de projets. Textile, agroalimentaire, le cuir, toutes les idées sont bonnes et il soutient les propositions sérieuses qui lui sont soumises.

VOIR AUSSI  Afrique centrale: Libre circulation des personnes enfin actée

Le jeune homme garde la tête sur les épaules et c’est évidemment ce qui force l’admiration. Afin de toujours s’améliorer et faire grandir son projet, il s’installe à Dubaï, non pas pour s’expatrier et quitter son pays mais plutôt pour convaincre les investisseurs internationaux à le rejoindre dans ses nombreux projets et ainsi contribuer au développement économique du Tchad.

Oum Alkheir Holding en chiffres

Oum Alkheir Holding réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires cumulé de près de 30 millions de dollars et sa branche « Imperial Construction » assure à elle seule plus de 80 % des bénéfices. Le groupe emploie entre 500 et 600 salariés, dont 40 % sont des expatriés.
Photos : Oum Alkheir Holding

Laisser un commentaire