Mines et fossiles

L’Afrique du Sud à l’avant-garde de l’énergie renouvelable

27 Mars 2107

Pretoria : le modèle en matière d’énergies renouvelables

Pretoria, suite au succès de sa politiques d’innovation en matière d’énergies renouvelables, envisage d’exporter son programme  vers onze autres pays du continent africain. Ce programme a permis à l’Afrique du Sud d’obtenir plus de 6000 mégawatts (MW) sur cinq ans.
Avec de longues journées de soleil, des coûts d’équipement en baisse et un gouvernement confiant dans la réduction de ses émissions de CO2, la nation arc-en-ciel est le bon élève du continent dans le domaine des énergies renouvelables et durables. Son programme énergétique devient un exemple pour les autres pays.
A cet effet, les ministres de l’Energie africains, les investisseurs, les bailleurs de fonds et les fournisseurs de technologies ont dernièrement échangé autour de ces plans .

VOIR AUSSI  Horizon 2020 : où investir en Afrique ?

Des objectifs en matière de changement climatique et du développement, de l’amélioration et de la protection des ressources naturelles du continent ont été prévus et seront proposés auprès de chacun de ses pays. Parallèlement, le ministère de l’Énergie et l’Independent Power Producer (IPP) sud-africains se sont entretenus sur la possibilité d’exporter leur plan d’indépendance énergétique vers onze autres pays d’Afrique.

LE PROGRAMME NATIONAL EN FAVEUR DES PRODUCTEURS INDÉPENDANTS D’ÉLECTRICITÉ PAR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

(REIPPP) a démontré que les énergies renouvelables, comparées aux nouveaux combustibles fossiles, peuvent être livrées à moindre coût » a déclaré Sandra Coetzee du ministère de l’Énergie.
Lancé en 2011, le REIPPP a attiré des investisseurs locaux et internationaux avec des engagements de 194 milliards de rand (14 milliards de dollars américains) faisant, selon l’index Climate Scope, de l’Afrique du Sud, parmi les marchés émergents, la 3e destination la plus attrayante pour l’investissement dans l’énergie renouvelable. À la fin de 2015, 6376 MW de puissance ont été achetés, dont 2 gigawatts (GW) qui ont été reliés au réseau national. Cela équivaut à la moitié de la capacité d’une station alimentée au charbon.

VOIR AUSSI  Top 5 des banques africaines sur Google.

Pouvons nous espérer, que le continent africain devienne un modèle au niveau mondial en matière de protection de l’environnement. Une telle opportunité semble bien engagée au vue de ces derniers développements.

Laisser un commentaire