Politique

Législatives au Sénégal : large victoire pour le camp présidentiel

Après les élections législatives du 30 juillet 2017, on connait déjà la configuration que prendra la nouvelle assemblée nationale du Sénégal. En effet, après le décompte des urnes, la coalition de Macky Sall est en passe de réaliser son pari.

Une revendication de victoire dès le lendemain du scrutin

La majorité présidentielle n’a pas attendu la proclamation des résultats officiels du scrutin du 30 juillet 2017 pour clamer sa victoire. En effet, dès le lendemain du vote, le premier ministre sénégalais Mahammed Boun Abdallah Dionne a opéré une sortie médiatique au cours de laquelle il a revendiqué la victoire de la liste qu’il a conduite.

L’intéressé annonça que sa coalition « a été plébiscitée par les sénégalais » d’après ses dires rapportés par l’article ‘’Au Sénégal, la coalition du président revendique une large victoire aux législatives’’ publié par Le Monde sur son site internet le 31 juillet 2017. Le premier ministre affirmait que sa liste n’avait été devancée que dans 03 départements à savoir « Kédougou, Saraya et probablement Mbacké » sur les 45 que compte le Sénégal.

La confirmation des tendances par la Commission nationale de recensement des votes

À en croire la Commission nationale de recensement des votes, le camp présidentiel obtient 49,48% des suffrages exprimés. Ainsi, en enregistrant 1.663.447 voix, la coalition présidentielle se donne assez de marges pour constituer une majorité écrasante à la prochaine assemblée. Sur les 165 sièges que compte le parlement, le président Macky Sall fait un grand coup en raflant 125 sièges. Vue comme un test de préparation pour la prochaine présidentielle, cette victoire conforte le camp présidentiel et lui donne des espoirs légitimes.

VOIR AUSSI  Horizon 2020 : où investir en Afrique ?

Quant à la coalition conduite par l’ex président Abdoulaye Wade, elle remporte 19 sièges avec 549.551 voix.

Une rude confrontation pour les sièges de Dakar

Khalifa Sall (source: rfi.fr)

Si la liste de la coalition au pouvoir« Benno Bokk Yakaar » a remporté haut les mains les dernières législatives, elle s’est imposée de justesse dans certaines parties du pays. C’est le cas à Dakar la capitale où la bataille a été farouche entre le camp de Macky Sall et celui du Maire de Dakar Khalifa Sall incarcéré depuis quelques mois.

Aux premières heures après le vote, les deux blocs revendiquaient chacun la victoire. Chiffres à l’appui, chaque camp affirmait de part et d’autre avoir conquis la cité dakaroise avec des écarts serrés de moins de 3000 voix. Mais en fin de compte, la commission locale de recensement des votes de Dakar proclama la coalition « Benno Bokk Yakaar » vainqueur du duel électoral avec une avance de 2754 voix. La liste de la majorité au pouvoir s’en sortait ainsi avec 33,9% des suffrages devant sa rivale principale «Mànkoo Taxawu Senegal » de Khalifa Sall qui totalisait 33,1%. Cette victoire à Dakar a été perçue dans le camp présidentiel comme la cerise sur le gâteau car Macky Sall avait fait de la prise de la capitale sa priorité.

VOIR AUSSI  Sénégal : rentrée du parlement sans Khalifa Sall

Dans le camp d’en face, l’heure est à la contestation. L’un des barons de Khalifa Sall répondant au nom de Moussa Sow aurait déclaré selon l’article‘Sénégal : la majorité a remporté les législatives à Dakar (résultats officiels partiels)’’d’africanews.com :« Ce sont des résultats fabriqués par le régime ».

Rendus publics dans la nuit du 04 au 05 août 2017par la Commission nationale de recensement des votes, ces résultats doivent être confirmés par le Conseil constitutionnel avant d’être validés.

 

Laisser un commentaire