Politique

Côte d’ivoire : Henriette Diabaté choisie au congrès du RDR pour prendre les rênes du parti

Le parti du Chef d’Etat ivoirien le Rassemblement des Républicains (RDR) aux sorties de son congrès le 10 septembre dernier a choisi une nouvelle figure politique pour présider à sa destinée. A la surprise générale, c’est Henriette Dagri Diabaté qui a été élue comme présidente du parti présidentiel.

Henriette Diabaté présidente du RDR

Alors que tous les militants espéraient et annonçaient Alassane Ouattara comme potentiel nouveau chef du Rassemblement des Républicains (RDR) à la fin du 3ème  congrès ordinaire, le président ivoirien a créé l’étonnement en prenant à contre-pied l’opinion publique. En effet, au dernier jour du congrès qui devait être l’objet de son couronnement à la tête de son parti, Alassane Ouattara au cours d’une allocution sérieuse et déterminée ayant durée plus d’une heure a refusé le perchoir que lui proposaient les congressistes. À sa place, le Chef d’Etat ivoirien a plutôt recommandé Henriette Dagri Diabaté pour conduire la formation politique.

C’est ainsi qu’Henriette Diabaté, membre fondatrice du RDR a été choisie par acclamation de l’assistance pour prendre la présidence du parti. Proche de longue date d’Alassane Ouattara et ayant connu toutes les péripéties du parti, Henriette Diabaté âgée de 82 ans aujourd’hui  a occupé le poste de Ministre de la justice de 2002 à 2005 dans le gouvernement Gbagbo tout en gardant son étiquette d’opposante. Pendant les longues années d’absence d’Alassane Ouattara du territoire ivoirien, c’est à elle qu’est revenue la responsabilité du secrétariat général du RDR au cours de la période d’opposition.

VOIR AUSSI  Transport aérien: Air Côte d'ivoire bénéficie de 98000 000 de la BAD pour l'extension de son trafic

Kandia Camara devient Secrétaire Général

Outre Henriette Diabaté à la présidence, le poste de secrétaire général du RDR échoit également à la gente féminine, notamment Kandia Camara. La ministre de l’Education nationale ayant coulé des larmes de joie dès l’annonce de son avènement au secrétariat général a écarté quatre autres candidats au poste qu’étaient Ibrahim Cissé Bacongo, Adama Bictogo, Amadou Soumahoro et Gibert Kafana. C’est à elle que revient désormais la lourde responsabilité de mener le RDR au prochain scrutin présidentiel de 2020.

VOIR AUSSI  Goldman Sachs mise sur l’immobilier ivoirien

Les chantiers en attente

À présent, le plus grand défi du parti présidentiel est de taire les tensions naissantes en son sein afin de se mettre en ordre de bataille pour la prochaine présidentielle aux côtés de ses alliés. Il est attendu des nouvelles têtes dirigeantes du parti qu’elles parviennent à instaurer la cohésion au sein de la formation politique en réglant l’épineuse question des partisans de Guillaume Soro. Par ailleurs, il faudra resserrer les liens avec les alliés du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de Bédié pour créer un parti unifié. À propos, Alassane Ouattara se montre optimiste en déclarant selon jeuneafrique.com dans son article ‘’Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara choisit Henriette Dagri Diabaté pour présider son parti’’ écrit par Anna Sylvestre-Treiner le 10/09/2017,« Bédié et moi nous sommes ensemble!…Nous sommes alliés et nous serons unifiés.»

 

Laisser un commentaire