Politique

Cameroun : Perspectives d’un développement basé sur l’industrialisation et l’économie numérique

Le Cameroun, pays considéré comme la locomotive de l’Afrique centrale envisage booster son développement économique en se reposant sur certains leviers importants notamment l’industrie et le numérique.

L’industrialisation comme pôle de développement économique

Ayant connu au cours de ces trois dernières années une croissance économique qui frôle régulièrement les 6% et 5% selon les chiffres avancés par le rapport Perspectives économiques en Afrique (PEA), le Cameroun entend faire progresser son économie en misant sur l’industrialisation. En effet, il vient d’adopter un plan directeur d’industrialisation qui préconise la transformation progressive des matières premières ainsi que la production massive des produits habituellement importés.

Ainsi, avec son nouveau plan d’industrialisation, le gouvernement camerounais s’engage à transformerses actifs bruts comme le caoutchouc, le coton, le bois en produits industriels à écouler aussi bien sur les marchés locaux et régionaux que sur les comptoirs d’échanges internationaux. À cette fin, le pays de Paul Biya espère profiter de sa position géographique qui lui offre un vaste accès maritime favorable aux échanges commerciaux. Carrefour entre l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale, le Cameroun compte devenir un grand prestataire de services pour toute la région.

VOIR AUSSI  Alamine Ousmane Mey guide le Cameroun vers un avenir prospère

Pour financer l’industrie, le Cameroun diversifiera son économie en faisant une meilleure exploitation de ses ressources agricoles, de ses réserves forestières ainsi que de ses richesses minières.  À propos des mines, si actuellement les hydrocarbures participent à hauteur de 8% au PIB, elles auront plus d’importance les années à venir eût égard aux importantes réserves camerounaises en gaz naturel estimées à 135 milliards de m3 comme l’indique le magazine « Le Monde économique » dans sa parution ‘’CAMEROUN : UN POTENTIEL GEANT INDUSTRIEL’’.

L’économie numérique, l’autre vecteur du développement

Le Cameroun envisage également baser son développement sur l’économie numérique. En effet, le gouvernement Biya s’est doté d’un Plan stratégique de l’économie numérique dont l’objectif est de faire passer la part actuelle de 5% de ce secteur au PIB à 20% à l’horizon 2020. Ce faisant, le Cameroun se donnera les moyens de résoudre progressivement l’épineux problème du chômage de la jeunesse avec la création de 20 000 emplois directs. « L’économie numérique apparaît comme la voie à suivre par les états dans leur quête de plus-value économique et surtout, dans la lutte contre la gangrène du chômage qui mine particulièrement les jeunes» déclare à propos le Ministre camerounais des postes et télécommunications lors du Forum international de Yaoundé sur l’économie numérique en mai dernier.

VOIR AUSSI  Cameroun : Paul Biya un règne sous l'égide de la Paix

Pour mener à bon port cette vision, l’état camerounais dispose déjà de 12 000 km de câble à fibre optique répandu sur tout le territoire, d’un taux de couverture en téléphonie mobile de 80% et d’une couverture internet estimée à 20%. Par ailleurs, les entreprises numériques foisonnent déjà dans le pays si bien que certaines reçoivent des éloges à l’international. C’est notamment le cas de la tablette médicale « Cardiopad » du jeune ingénieur Arthur Zang.

 

 

 

Laisser un commentaire