Politique

Naissance du Club « Afro Champions », la plateforme qui se met au service de l’Union Africaine

AfroChampions est une initiative consacrée à la promotion du développement économique du continent africain. Dans le but d’atteindre cet objectif, elle vient de lancer le Club « Afro Champions », une plateforme de partage d’expériences entres les multinationales africaines afin d’aider l’Union Africaine à booster l’intégration économique en Afrique par l’établissement de la Zone de libre-échange continentale.

Lancement du Club AfroChampions

Le lancement officiel du Club AfroChampions a été porté à la connaissance de l’opinion publique lors de sa cérémonie d’ouverture ayant eu lieu à Lagos le 18 octobre dernier.

Etaient présents à ce lancement, plusieurs dirigeants d’entreprises africaines originaires de 13 pays du continent. Réunis dans la capitale économique du Nigéria, ces cadres d’entreprises étaient invités par le président du Club AfroChampion le milliardaire Aliko Dangote. À ses côtés, se trouvaient d’éminentes personnalités africaines à l’instar du vice-président du Nigéria Yemi Osinbajo, de l’ancien chef d’Etat nigérian Olusegun Obasanjo et de l’ancien président sud-africain, président de l’initiative AfroChampion Thabo Mbeki.

VOIR AUSSI  La banque SunTrust : première banque 100 % digitale

Appui à la création d’une Zone de libre-échange continental

Au menu des réflexions qui ont alimenté cette cérémonie inaugurale, figurait la question de la formulation d’un certain nombre de recommandations relatives à l’établissement d’une Zone de libre-échange continental (ZLEC). Il s’agit là  d’un projet cher à l’Union Africaine depuis 2012 et qui devait être mis sur orbite en 2017.

Ainsi, les recommandations du Club AfroChampions, seront prises comme une contribution officielle des dirigeants d’entreprises à l’Union Africaine à en croire le communiqué final de la réunion. À cet effet, les premiers échanges sur la question ont porté sur les procédures d’obtention de visa et sur les mesures de facilitation du commerce intra-africain.

« Charte des AfroChampions » : un acte d’engagement envers le développement africain

Pour les participants de cette première rencontre, il a été également question de réflexions sur la rédaction d’une « Charte des AfroChampions » dont le but est de préciser le rôle participatif des entreprises multinationales du continent au développement de l’Afrique. Ainsi, ils ont relevé l’importance de collaborer avec les écosystèmes locaux, d’appuyer les initiatives de développement infrastructurel et de booster l’industrialisation de l’Afrique ainsi que son entrée dans l’ère numérique. S’exprimant à propos de la pertinence de cette charte, Aliko Dangote déclare dans l’article ‘’Zone de libre-échange continentale : le nouveau « Club AfroChampions » qui veut conseiller l’UA’’publié par Jeune Afrique : « La Charte des AfroChampions, elle, est un engagement des multinationales africaines pour mieux investir en Afrique, dans des projets à fort impact économique et social. Notre première responsabilité est d’assurer des perspectives et des emplois à notre jeunesse. » .

VOIR AUSSI  Le Nigérian Aliko Dangote veut investir au Zimbabwe

Pour accélérer la concrétisation des décisions prises lors de la rencontre de Lagos, le Club AfroChampions prévoit une nouvelle séance de travail au cours du prochain sommet de l’UA en début 2018.

 

 

 

Laisser un commentaire