Transports

Transport aérien: Air Côte d’ivoire bénéficie de 98000 000 de la BAD pour l’extension de son trafic

La compagnie de transport aérien Air Côte d’ivoire va connaître dans les mois qui viennent une nouvelle dynamique dans sa stratégie de développement. En effet, le transporteur aérien va mettre en œuvre un vaste projet de 253 millions d’euros qui sera financé en grande partie par les institutions bancaires comme la BAD. Il s’agit d’un investissement qui va favoriser la création de 684 emplois directs et 5000 emplois indirects.

Une compagnie qui poursuit sa belle dynamique

Lancée en 2012 seulement, la compagnie Air Côte d’ivoire est en train d’amorcer une expansion considérable. En effet, de 2013 à 2017, elle a vu son trafic qui était de 250 000 voyageurs passer à 850 000. Malgré cette bonne dynamique, la compagnie ivoirienne entendait y aller sans brûler les étapes. C’est ce que voulais signifier René Décurey, son Directeur Général en confiant à Jeune Afrique, que l’essor de sa société de transport aérien  passerait au préalable par « une augmentation des fréquences, sans ouverture de nouvelles destinations ». Mais avec le financement octroyé par la Banque africaine de développement (BAD), l’entreprise risque d’appuyer sur l’accélérateur.

VOIR AUSSI  La Zambie accueille la finance africaine

Un financement important de la BAD

C’est le 08 novembre dernier que le conseil d’administration de l’institution africaine de financement a autorisé l’octroi d’un prêt de 98,06 millions d’euros pour aider Air Côte d’ivoire à booster son développement. Ce prêt est constitué d’un prêt souverain de 51,16 millions d’euros, d’un prêt du secteur privé à hauteur de 42,64 millions et d’un autre fourni par le Fonds africain de développement estimé à 4,26 millions d’euros. Par ailleurs, une assurance de 17,06 millions d’euros est apportée par le Fonds africain de développement pour garantir partiellement les risques. Avec ce pactole, Air Côte d’ivoire entends faire entrer son entreprise dans une nouvelle ère moderne et étendre son trafic aérien à destination de Nouakchott, Bangui et Luanda.

Outre l’apport de la BAD, les banques commerciales devraient prendre part au projet d’extension de la compagnie de transport avec une contribution de 95,09 millions d’euros. S’y ajoute également une part de 42,77 millions d’euros provenant des ressources propres d’Air Côte d’ivoire.  La somme intégrale du financement négocié dans le cadre du partenariat public-privé est estimée à 253 millions d’euros.

VOIR AUSSI  Africa50 pour mobiliser l’épargne!

Un projet créateur d’emplois

Avec tous ces capitaux, la compagnie de transport compte acquérir 05 nouveaux airbus A320 pour renforcer sa flotte aérienne. Ainsi, la BAD annonce que ces investissements serviront à créer « d’ici à 2020, 684 emplois directs pour le personnel navigant et commercial et quelque 5 000 emplois indirects d’ici à 2029 dans les activités connexes tels que les voyages, le tourisme, la location de voitures et d’autres secteurs similaires ». Il faut noter que dans le cadre de ce projet, le personnel féminin sera encouragé à hauteur de 35% des 77 pilotes et 120 techniciens de l’aviation supplémentaire qui seront formés.

 

 

 

Laisser un commentaire