Politique

Côte d’Ivoire: Le Divorce entre le RDR et les FN est-il consommé?

Depuis environ six mois, le courant semble ne plus passer entre le parti d’Alassane Dramane Ouattara et ses alliés des Forces nouvelles de Guillaume Soro. En effet, des tensions ayant surgit dernièrement entre les deux formations amènent certaines langues à prédire le divorce.

De la lune de miel à la crispation des relations RDR-FN

En 2011, Alassane Ouattara prenait le pouvoir en Côte d’ivoire après le bras de fer l’ayant opposé à Laurent Gbagbo grâce à l’alliance de sa formation politique avec le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) d’Henri Konan Bédié et les Forces nouvelles de Guillaume Soro dont la branche armée a joué un rôle décisif. C’est ainsi que la branche politique des Forces nouvelles devient l’allié naturel de Ouattara et s’arrime au parti présidentiel. Nait alors un grand amour grâce auquel Guillaume Soro conserve son poste de premier ministre en plus du portefeuille de la défense. Aux législatives d’alors, certains partisans des FN se font élire indépendants tandis que d’autres ont rejoint le RDR de Ouattara. Tout portait même à croire en une fusion des deux partis.

Cependant, six ans, plus tard la donne a considérablement changé au point où Guillaume Soro entre temps passé au perchoir de l’Assemblée nationale en 2012 commence à trimer dur pour faire élire ses députés FN dans la nouvelle représentation de 2016. Fait inquiétant, le camp des FN ne compte plus aucun membre dans le gouvernement formé en janvier 2017 par le nouveau premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

VOIR AUSSI  33 candidatures à la présidentielle 2015: du jamais vu en Côte d’Ivoire!

Les FN dénoncent leur mise à l’écart…

Source: http://oeildafrique.com

Pour les partisans de Guillaume Soro, leur mouvement est devenu indésirable aux yeux du parti présidentiel. C’est ce qu’explique le directeur de communication de Guillaume Soro en déclarant dans l’article ‘’ En Côte d’Ivoire, divorce consommé au sein de la coalition présidentielle’’ écrit par Haby Niakate pour lemonde.fr : « Tout s’est passé comme si les FN devenaient, au fil des années, indésirables auprès du pouvoir actuel, son allié. Ce n’est pas une critique, c’est une constatation ».

La tension s’explique par la démission le 12 juin dernier d’Alphonse Soro, l’un des conseillers du premier ministre Amadou Gon Coulibaly affilié aux FN. En effet, l’intéressé déclare lors d’un entretien avec Le Monde Afrique : « C’est une question de dignité. Je ne peux pas accepter que l’on s’en prenne de la sorte au combat des Forces nouvelles ».

VOIR AUSSI  Côte d’Ivoire : les marchés financiers imperturbables malgré les récentes crises

….tandis que le camp présidentiel suspecte une trahison

Dans le camp présidentiel, on accuse les FN de déloyauté. En effet, les partisans du RDR accusent leurs anciens alliés des FN d’être derrière les mutineries ayant secoué la Côte d’ivoire en janvier et en mai 2017. La thèse du complot  semble effective après la découverte d’une importante cache d’armes au domicile d’un cadre FN, Souleymane Kamagaté, plus connu sous le sobriquet « Soul to soul ». Ce dernier actuellement objet d’une enquête se justifie en déclarant dans un entretien pour Le Monde Afrique : « C’est du bidon !…La vérité, c’est que nous découvrons ce que beaucoup savaient déjà : M. Ouattara ne nous a jamais aimés…Nous, qu’il méprise et qu’il ne voit pas lui succéder en 2020.»

Ainsi, la guéguerre entre les deux partis serait due à la question de la succession d’Alassane Ouattara qui passe par le monopole de l’électorat du grand Nord ivoirien dont les deux formations proviennent. Seule la suite des évènements nous dira si un nouveau rapprochement est encore possible entre RDR et FN.

Laisser un commentaire