Politique

CEDEAO : un nouveau président à la tête de la commission

Le ministre ivoirien de l’Industrie et des Mines Jean-Claude Brou sera le successeur du béninois Marcel de Souza à partir du 1er mars 2018 à la tête de la commission de la CEDEAO. Ainsi en ont décidé les états membre de l’organisation sous régionale au cours du sommet ayant eu lieu le 6 décembre 2017 à Abuja.

Une nomination bien négociée

Connu pour sa grande discrétion, Jean-Claude Brou a une nouvelle fois surpris en se faisant nommer à la présidence de l’organe exécutif de la CEDEAO. Il s’agit d’un coup diplomatique savamment préparé dans le plus grand secret depuis des mois à Abidjan. En effet, le gouvernement ivoirien a du peser de tout son poids pour écarter la possibilité d’un second mandat de Marcel de Souza, mais surtout pour disqualifier la sérieuse candidature du Cap-Vert en tirant partie du fait que ce pays ne soit pas à jour dans ses cotisations.

VOIR AUSSI  33 candidatures à la présidentielle 2015: du jamais vu en Côte d’Ivoire!

Un technocrate des institutions internationales

Occupant depuis 2012 le portefeuille ministériel de l’Industrie auquel a été ajouté celui des Mines une année après, Jean-Claude Brou est un membre influent du parti démocratique de Côte d’Ivoire. Âgé de 64 ans, il est un économiste formé dans la capitale abidjanaise et également aux Etats-Unis à Cincinnati. Grand stratège des institutions internationales, Jean-Claude Brou a travaillé au Fonds monétaire international (FMI) à partir de 1982 pour finir une huitaine d’années après, représentant permanent de l’institution de bretton Wood au Sénégal. Ayant un profil similaire à celui d’Alassane Ouattara et de Daniel Kablan Duncan, l’homme a tissé sa carrière politique sous l’ombre de ces deux ténors politiques ivoiriens.

En effet, en 1991, il a été le conseiller économique et financier d’Alassane Ouattara lorsque ce dernier fut nommé premier ministre par le patriarche Houphouët-Boigny. En 1996 à l’avènement de Kablan Duncan à la primature sous la présidence d’Henri Konan Bédié, il devient son Directeur de Cabinet.

VOIR AUSSI  La BRVM a gagné !

Des questions sensibles à gérer en début de mandat

Une fois qu’il aura pris service en mars prochain, Jean-Claude Brou devra se démener pour gérer efficacement plusieurs dossiers sensibles en attente. Il y a pour commencer l’éternelle question de la monnaie unique que maitrise très bien le futur président de la commission de la CEDEAO ayant entretemps travaillé à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) de 2000 à 2008 et la Banque mondiale de 2010 à 2013.

Toutefois, sur des sujets délicats comme l’adhésion du Maroc à l’institution sous régionale, Brou devra faire preuve d’un grand sens politique et d’une grande diplomatie pour ne pas heurter certaines sensibilités dans la conduite du processus.

En prenant la succession de Marcel de Souza le 1er mars prochain, Jean-Claude Brou sera le premier cadre ivoirien à occuper cette fonction.

 

 

 

Laisser un commentaire